À quoi sert un médiateur de l'immobilier ?

La justice peut-être saisie pour une affaire de litige immobilier mais cela serait trop de tracasseries. Le rôle du médiateur est souvent banalisé du fait que l'on le prend pour une dépense supplémentaire. Cet article expose un peu l'utilité d'une structure de médiation de l'immobilier.

Le rôle du médiateur de l'immobilier

Il peut survenir un différend entre un agent immobilier et l'un de ses clients lors des transactions. Les tribunaux sont très occupés par des affaires beaucoup plus importantes et risquent de faire traîner le dossier? ce qui n'arrangerait guère. Dans ce cas, les deux parties préfèrent se tourner vers un règlement à l'amiable par le biais d'un médiateur de la consommation.

Au prime à bord, les deux camps peuvent essayer de régler paisiblement leur contentieux de sorte à arranger les deux. Dans le cas où le règlement dépasserait les compétences des deux parties, l'appel à un médiateur serait meilleur et d'ailleurs très recommandé. Ce professionnel de médiation se chargera de trouver une solution sans pourtant autant léser une partie au détriment de l'autre.

Les cas de différends dans lesquels le médiateur n'intervient pas

Le médiateur n'intervient qu'après que le client aie eu recouru à une réclammation écrite auprès de son agent immobilier. De plus, avant toute intervention devant les tribunaux, le médiateur déclinerait l'appel au cas où le client n'aurait pas préalablement essayé de régler paisiblement leur problème avec l'agent immobilier. Lorsque la demande n'est pas fondée ou semble abusive, le médiateur ne pourra intervenir.

Dans le cas où le dossier aurait déjà été présenté à un autre médiateur ou un tribunal, le médiateur actuel ne pourra rien pour le client. Le médiateur refuserait toute implication si ce dernier est sollicité plus d'un an après la demande écrite adressée à l'agent immobilier par le client. Pour finir, le dossier de demande de médiation serait rejeté si le litige ne cadre pas avec le domaine de compétence du médiateur.